066-fsss-dernier-jr-photo-m-giroux-15-juin-2018-1320x880

Rencontre de la FSSS-CSN avec le MSSS et le CPNSSS

Des solutions d’urgence sont nécessaires pour freiner la détresse du personnel

Au sortir d’une rencontre avec le Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) est plus résolue que jamais à demander des solutions d’urgence pour mettre fin à la détresse du personnel surchargé du réseau de la santé et des services sociaux.

Une délégation de la FSSS-CSN rencontrait le 18 mars à Québec le sous-ministre des relations de travail du MSSS et la directrice du Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux (CPNSSS). Cette rencontre visait d’abord à rétablir les ponts après des années de silence radio avec le gouvernement libéral. La FSSS-CSN souhaitait ouvrir les canaux de communication pour parvenir à trouver des solutions aux problèmes majeurs vécus par le personnel.

Cette rencontre a permis à la FSSS-CSN de rappeler les problèmes d’attraction et de rétention du personnel du réseau, alors que la surcharge de travail permanente et l’épuisement professionnel restent à des sommets. À cela s’ajoutent les préoccupations de nombreux travailleurs et travailleuses à l’arrivée du 2 avril 2019 où s’appliquera la relativité salariale.

« Mes nombreuses visites dans les établissements du réseau ne mentent pas : il y a urgence à appliquer des solutions dès maintenant. Le ministère ne peut se cacher en disant que la prochaine négociation est en 2020. Le personnel veut voir la lumière au bout du tunnel. Et cela doit commencer avec le budget qui sera déposé ce jeudi. Dans ce budget, nous espérons voir des sommes pour aider les préposé-es aux bénéficiaires, pour agir de manière plus large sur la pénurie qui touche l’ensemble du personnel du réseau et un financement récurrent pour enfin prendre le virage vers les soins à domicile », explique Jeff Begley, président de la FSSS-CSN.